Pourquoi utiliser un bateau amorceur ?

Pourquoi utiliser un bateau amorceur ?

Pourquoi utiliser un bateau amorceur ?


Vous l’aurez constaté par vous-même, la majeure, pour ne pas dire la quasi-totalité, de ce site internet Fish'In Design est dédiée aux bateaux amorceurs ; explications, conseils, bait boats complets, neufs ou reconditionnés, matériel électronique pour leur fabrication, leur réparation / entretien, leur amélioration… Tout y est !

Je dois bien admettre que depuis maintenant près de 5 ans, je voue un certain culte à cet objet au point de passer pour un fou aux yeux de certains de mes camarades, pêcheurs ou non d’ailleurs.

L’évolution technologique de la pêche, surtout lorsque l’on parle pêche de la carpe, a pris une ampleur qu’il était difficile d’imaginer encore dans les années 1990. Des détecteurs de touches (début des années 90) aux caméras subaquatiques (années 2010), les progrès ont été permanents.

Si bien que toute cette technologie peut rebuter au premier abord. « Où est la pêche dans tous ces gadgets ? » ou encore « c’est plus de la pêche tout ça ! » peut-on entendre régulièrement ci et là.

Et les bateaux amorceurs sont une cible de choix pour nos détracteurs. Mieux que cela, ils sont parfois interdits, bannis, brûlés sur la place publique du « y’en a marre des carpistes ! ». Comme s’ils étaient le symbole d’une perversion malsaine : la pêche moderne.

Et même si l’on passe outre ces quelques slogans vindicatifs, beaucoup se demandent quelle est l’utilité réelle de ces petits (ou gros !) bateaux radiocommandés ? Puisqu’après tout, il est possible de nos jours de lancer à près de 200 mètres et d’amorcer précisément à longue distance.

Alors ? Pourquoi utiliser un bateau amorceur ?

Suivez-moi dans cet article pour un tour d’horizon complet de l’utilité des bait boats et de leur réel intérêt pour notre pêche !


Précision et pêche 100% efficace

Nous le savons mieux que quiconque, notre expérience nous le démontre chaque jour un peu plus : la carpe est un poisson difficile qui possède ses habitudes. Et si son habitude est de s’alimenter sur cette zone, celle-là, là, 1 m² au milieu de cette immense étendue d’eau, ce n’est pas ailleurs. Et si une autre zone se situe sous cet arbre surplombant la rivière, et bien ça ne sera pas ailleurs non plus…

La pêche de la carpe demande une précision extrême, précision qu’il est parfois bien difficile d’obtenir. Voire qui est tout bonnement impossible à avoir, car à moins de savoir traverser les branches, lancer sous un arbre reste un lointain fantasme…

C’est là que le bateau amorceur s’impose comme l’outil indispensable. Quoi de plus précis qu’une dépose au centimètre près ? De pouvoir passer sous les branches ?
Couplé à un échosondeur (pour peu que ce dernier soit performant), et c’est un nouveau monde qui s’ouvre à nous !

Le doute quant à l’exploitation d’un spot n’est plus permis, le montage sera toujours placé au bon endroit.

Mieux, le montage sera pêchant. Fini les emmêlages et autres nœuds improbables, résultat d’un lancer dont l’issue n’est pas forcément maîtrisable, et maîtrisée.
Leur première qualité est bien là, rendre la pêche plus sure, plus efficace.

Alors vous me direz, une barque peut remplir exactement le même rôle. C’est vrai. Mais…

Encombrement et rapidité de mise en œuvre

Pêcheur solitaire pour 99.9% de mes sorties, sorties de quelques heures pour la majorité des cas, j’ai longtemps été utilisateur d’une barque pour mes déposes. Je dois dire que je faisais même parti de ces détracteurs des bateaux amorceurs et que je ne voulais pas en entendre parler, c’était ma barque ou rien. Et puis, à force de passer plus d’une heure à m’installer, à voir mon rod pod rester seul sur la berge, à la merci du premier malfrat qui serait venu à passer, à souvent me retrouver pendu au milieu de la rivière avec une perruque sur le moulinet… J’ai commencé à relativiser mon jugement. Un déménagement plus tard et la perte de mon garage en prime, le constat était sans appel, il fallait bien s’y résoudre, l’avenir était au bait boat.

Rame en barque
Rame, rame, rameurs, ramez…


C’est ainsi que j’ai acquis mon premier modèle, sans plus de conviction. J’avais, je le crois, tous les à priori négatifs en tête, de la fiabilité supposée nulle à l’embêtement des batteries à recharger etc.

Et pourtant, depuis ce jour, ma pêche a changé. J’ai retrouvé tous les avantages de la dépose en barque, sans les inconvénients :
- Encombrement réduit (surtout dans l’appartement !)
- Rapidité de mise en œuvre
- Le matériel ne reste plus seul sur la berge
- Discrétion lors de la dépose

J’ai ainsi complètement retourné ma veste et convenu de l’utilité et du bienfondé de l’appareil.

Mieux, ayant maintenant retrouvé une barque, je constate que le couple se complète à merveille. En effet, bien installé dans mon embarcation sur un spot inaccessible depuis une berge, le bait boat me permet de placer mes lignes précisément avec un minimum de mouvements et sans la difficulté inhérente à un lancer depuis une barque.

On parle souvent de faire un choix entre un bateau et un bateau amorceur, je pense que les 2 sont parfaitement complémentaires et que l’un ne devrait pas être utilisé sans l’autre !


Discrétion

Quoi de plus discret qu’un modèle réduit à l’approche d’un spot ? N’osez tout de même pas me dire une barque ?! Mieux, l’explosion d’un plomb de 200 grammes à la surface de l’eau ?

Je n’ai jamais été aussi discret dans mon approche que depuis l’utilisation d’un bateau amorceur.

Fini les coups de rame intempestifs, les plombs qui tombent au fond de la barque, les emmêlages de ligne et les 3 allers retours berge, spot, spot, berge ou encore les 10 lancers consécutifs pour bien placer sa ligne, etc.

Et cela s’est très vite ressenti sur mes résultats. Je suis intimement convaincu que bien des poissons pris depuis toutes ces années ne l’auraient jamais été sans un bait boat.


Utilisables là où la barque ne l’est pas.

Tout est dans le titre de ce paragraphe, il n’y a rien à ajouter. Combien d’étangs, lacs ou de bras morts interdits à l’utilisation d’une barque ?

Les avantages à utiliser un bateau amorceur dans ces conditions peuvent très vite se comprendre, surtout, encore une fois, s’y l’on y adjoint un échosondeur.

Connaître le fond, sa nature, sa profondeur, et placer précisément sa ligne donne un avantage certain dans la recherche et la prise des carpes.

Là encore, je n’effectue plus une sortie dans ce type d’eaux sans mon précieux bait boat.



Interdit aux barques
Dommage…



Aborder des spots au « lancer impossible »

Combien d’entre nous se sont déjà retrouvés au bord de l’eau, devant ce qui semble être un hot spot à poissons, mais encerclés d’arbres rendant alors toute opération de lancer strictement impossible ? Frustrant n’est-ce pas ?

Là encore, le bateau amorceur m’apparaît comme la solution idéale.


Hot spot pour carpe
Des poissons, sans doute, mais impossible de lancer ici !



Pêcheur baroudeur dans l’âme, j’aime les zones sauvages et il n’est pas rare pour moi de devoir m’installer pour quelques heures entre 2 arbres avec peu de mètres carrés de surface disponibles. Le bateau amorceur me permet alors de déposer mes lignes dans ces zones boisées pour y débusquer des poissons sauvages souvent oubliés par les autres pêcheurs, faute de pouvoir y tendre leurs lignes.


Quelques sourires

Il est enfin possible de voir dans l’utilisation d’un bait boat quelques aspects plus ludiques qui ne manqueront pas de faire sourire. Le premier concernera votre compte en banque. Oui oui, je sais ce que vous pensez, « un bateau amorceur, c’est cheeeeer ! ». Et pourtant, un bateau amorceur, c’est un gain d’argent à chaque session ! A nous, les pêcheurs qui recherchons le lancer à « ras les branches », à force de pêcher à « ras », on finit bien souvent dedans… Adieu, plomb, fil, hameçon…
En considérant le coût de revient d’un montage à 5€, sauver 100 montages vous paiera une bonne partie de votre bateau amorceur ! Et 100 montages, quand on n’est pas chanceux, c’est très vite fait !

Dans le même ordre d’idée, même si l’on peut considérer qu’un amorçage dispersé est une bonne chose pour attirer le poisson, un amorçage qui va s’éparpiller un peu trop à droite ou un peu trop à gauche va nous obliger à piocher un peu plus dans le sachet de bouillettes. Et à 15€ le kilo de billes [pour ceux qui n’ont pas la chance de rouler], l’addition peut très, très, très vite grimper, pour peu que l’on soit rouillé de la fronde ou du cobra… Là encore, un bait boat permettra, à la longue, de faire de bonnes économies !

Ces 2 derniers exemples démontrant l’intérêt écologique du bateau amorceur : fini les plombs abandonnés dans la nature et les kilos de bouillettes superflus délaissés au fond d’un étang.

Oui ! Le bateau amorceur, c’est le bien ! : )

bouillettes
Ne jetez pas l’argent par les fenêtres ! Amorcez précis et léger, pêchez bateau amorceur !





Voilà, à travers ce cours article j’espère vous avoir convaincu de la réelle utilité des bateaux amorceurs. Pour les plus sceptiques d’entre vous, je vous invite à venir en discuter en commentant directement ce billet ou bien encore sur la page Facebook de Fish’In Design. 

Si vous avez des questions ou besoin de précisions, n’hésitez pas non plus à contacter notre entreprise via ce site internet.

Je vous donne rendez-vous très vite pour un nouvel article et le lancement de notre bateau Feed’O, le bait boat qui révolutionnera à coup sûr votre vision des embarcations radiocommandées.